vendredi 24 avril 2009

Le charme connait aussi la crise

par Didier Testot.
C'est une valeur que l'on aborde toujours avec doigté, son nom : Dreamnex. Sans doute ne vous dit-elle rien, seuls les gérants de portefeuilles "midcaps" connaissent cette valeur car elle a (avait) réalisé jusqu'ici de la croissance d'activité avec de la rentabilité. Dreamnex est en Bourse depuis le 27 Mars 2007, sur Eurolist Paris.
Dreamnex se définit lui-même comme un "Spécialiste du charme sur Internet (...), le leader européen de la vente de produits et de services pour adultes". Il propose "des services et des produits sexy, branchés et ludiques, pour permettre à chacun de s'épanouir pleinement dans sa sexualité. Le tout sur un site soft, agréable et fun : SexyAvenue.com.". Voilà pour le panorama. Et jusqu'ici le charme nous disait-on résistait à la crise. Même s'il doit lui aussi tenir compte des tendances, et les soldes en font partie naturellement. En ce moment le site propose des soldes sur plusieurs produits : -30% sur le double-anal dildo, et jusqu'à -70% sur "1 night in Paris" avec Paris Hilton, ou encore -30% pour l'huile "Penix Male". Avis aux amateurs.
Voilà donc Dreamnex qui présente son premier trimestre 2009 après un exercice 2008 de bonne facture comme disent les professionnels. Et la société de commenter la baisse de son activité globale, elle est de -7,5% : "La baisse de la consommation générale a pesé sur la partie achats de minutes du service de webcams, sans toucher l’activité générée sous forme d’abonnements webcams et VOD" et l’activité vente de Produits recule de 10.4%. Malgré ce ralentissement le groupe se veut confiant avec ce commentaire du Pdg Patrice Macar: "Nous finalisons actuellement le développement de nouvelles versions des services de divertissements, qui permettront d’offrir à nos clients un design et des fonctionnalités améliorées".
Le titre perd plus de 6% après la publication des chiffres trimestriels et ceux qui avaient acheté le titre sur la foi d'une meilleure ambiance sur les marchés financiers et d'une baissse de ce titre en dessous des 30 euros après avoir dépassé les 45 euros en mai 2008, viennent de constater que la crise touche aussi le charme.
Pourtant parmi les investisseurs se trouvent des commentateurs de forums boursiers avec leur lot de certitudes plus ou moins éclairées. On appréciera.
Ainsi celui-ci (pseudo 1580046) qui y va de son commentaire (le modérateur du site devait dormir ou être en vacances même si sa maison-mère fait partie du CAC40, mais c'est vrai qu'en ce moment les entreprises du CAC40 ont autre chose à faire que regarder ce qui se passe dans un forum d'une de ses nombreuses filiales), donc cet internaute nous explique : "Problème, en cas de crise, il y a des substituts moins chers que les sexes toys. J'ai vu des promo de cocombres chez Carrefour et en plus, on peut l'utiliser pour des soins du visage et pour sa ligne en le mangeant".
Cela me confirme dans l'idée que l'on est pas obligé d'héberger ce genre de commentaires. Et que le métier de modérateur sur Internet est un vrai métier et qu'il devrait se professionnaliser.
Il y a quelques mois les jeux vidéos montraient aussi quelques faiblesses, le charme à présent, reste une valeur sûre à ce jour : les maisons de retraite. Même s'il ne faut pas exclure le fait que la crise pèse aussi sur les moyens financiers des pensionnaires et qu'ils restent finalement plus longtemps (s'ils le peuvent), chez eux.
A suivre.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire