lundi 30 mai 2011

Meetic : Marc Simoncini dans le "Fantastic" ou le "Pathétique"

par Didier Testot.
Vous le savez sur le Blog  LA BOURSE ET LA VIE,  pas de compromis, pas de langue de bois, juste ce qu'un journaliste pense de l'actualité économique, avec son expérience, son regard forcément subjectif car personnel, et voilà que Marc Simoncini s'est invité dans ce blog, alors qu'hier soir, un dimanche, j'avais "retweeté" son Tweet avec ce message : "Enfin vous avez trouvé un acheteur ! RT : Fantastic news to come tomorrow... #Meetic", information confirmée le lendemain, aujourd'hui donc. 
Cela faisait des mois il faut dire qu'il avait annoncé ici et là qu'il vendait sa participation, faisant déjà baisser le cours du titre par cette seule information, dont je n'ai pas pu à ce jour comprendre l'objectif. 
Nous y sommes, il fallait trouver un prix de vente acceptable pour les deux parties, Match.com déjà actionnaire (avec 26,5% du capital) et le fondateur Marc Simoncini. Ce sera donc 15 euros. Comme me le rappelait un gérant spécialite des Midcaps, l'introduction avait eu lieu à 24 euros. 15 euros pour Meetic c'est donc le prix auquel le fondateur du site, a accepté l'offre de son partenaire, après des mois de discussions.


site http://fr.match.com/

Alors forcément ça râle pour certains actionnaires minoritaires qui pensaient trouver la perle rare avec Meetic, et qui en sont pour leur frais. L'action Meetic n'était pas de première jeunesse, et son pedigree pas forcément aussi beau qu'on voulait l'admettre. Mais est-ce vraiment pathétique ou juste une sortie réussie pour Marc Simoncini ? 
Première remarque, reconnaissons que pour les actionnaires minoritaires, peu peuvent dire qu'avec les valeurs internet, ils ont vraiment gagné de l'argent, sauf du temps de la bulle, avec les achats/ventes qui avaient fait le bonheur des banquiers également.
Là, c'est une autre affaire, Marc Simoncini leur avait donné les clés de la compréhension : "je suis vendeur, je suis vendeur...." avait-il déclamé là où il passait. 
Ceux qui sont restés n'avaient donc rien compris. Pas besoin de comprendre toutes les polyphonies corses, celui qui crie : "vendeur", "vendeur" ; il nous dit "sauve qui peut" en Corse, barrez-vous vite avant que je sorte (traduction libre mais plutôt fidèle).
Venir se plaindre aujourd'hui peut donc paraître décalé. Meetic à 15 euros, c'est un bon plan pour Match.com, et pour Marc Simoncini, qui doit avoir eu les titres autour de 10 centimes (il ne me l'a pas confirmé). 
C'est aussi une nouvelle illustration qu'investir en Bourse, ce n'est pas juste parce que le Pdg passe bien à la Télé et donne beaucoup d'interviews aux journalistes et que sa marque est connue. Meetic est apparemment une belle marque, on verra si Match.com la conserve dans les prochains mois. Marc Simoncini gardera 1,6 M de titres représentant environ 7 % du capital et restera au conseil du groupe.
Mais Marc Simoncini est déjà ailleurs avec Jaina Capital, son fond d'investissement dans des start-ups dont il s'est fait une spécialité. "Serial entrepreneur", il est aujourd'hui avec d'autres en train d'investir dans des entreprises dont il espère en faire les leaders de demain. Son expérience Meetic en Bourse lui a servi, elle montre aussi qu'elle peut avoir des limites. 
Hors de la Bourse, il aura des comptes à rendre uniquement à des personnes privées qui auront eu besoin de son argent. Ce sera forcément plus confortable pour lui, en oubliant pas les risques qu'il prend. 
Le reverra-t-on en Bourse ? Les gérants ont la mémoire longue, s'ils ont gagné de l'argent avec lui, ils reviendront, si ce n'est pas le cas, ils le snoberont même s'il sort une nouvelle et belle start-up incubée.
La "Fantastic news to come tomorrow" de Marc Simoncini fait penser à ce style américain qu'il pratique assez bien : "Amazing", pas pour tout le monde, rien d'étonnant finalement...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire