samedi 30 novembre 2013

Découverte de Carbios, dans la chimie verte : Interview de Jean-Claude Lumaret Directeur Général

Vidéo : Introduction en Bourse : Jean-Claude Lumaret Directeur Général Carbios - La Bourse et la Vie Web TV

par Didier Testot.

Une découverte, une nouvelle recrue en Bourse, dans la chimie verte, l'occasion de réaliser combien l'innovation est importante, recycler du plastique, le détruire "vraiment" , nous avons rencontré la société Carbios.

Extraits de notre interview à retrouver sur la Web Tv : http://www.labourseetlavie.com/videos/l-interview/introduction-en-bourse-jean-claude-lumaret-directeur-general-carbios,1480.html

Web TV www.labourseetlavie.com : Jean-Claude Lumaret, bonjour. Vous êtes le directeur général de Carbios. On va parler avec vous de votre introduction en bourse, on va parler ensemble de recyclages, de déchets plastiques, c'est un sujet majeur pour la société. L'introduction en bourse, pour vous, quel type d’étape c’est une étape fondamentale ?

Jean-Claude Lumaret, Directeur général de Carbios : C'est une étape essentielle dans la croissance de la société, d'abord parce que cela va nous permettre d'amplifier notre développement, d'accélérer notre développement, et puis de crédibiliser la société, et notamment quand on efface à des marchés aussi importants que ceux que l'on cherche à adresser, c'est très important d'être une société listée pour pouvoir discuter avec les grands opérateurs mondiaux.

Web TV www.labourseetlavie.com : Justement, quand on parle de ces déchets, je voyais 25 millions de tonnes de déchets plastiques produits par an en Europe, effectivement c'est très important, quel marché vous allez adresser principalement ?

Jean-Claude Lumaret, Directeur général de Carbios : Écoutez, moi je dirais c’est 280 millions de plastiques qui sont produits tous les ans, c'est devenu incontournable, la croissance est supérieure au PIB mondial, etc., mais cela génère 100 millions de déchets, et nous on a décidé chez Carbios que le plastique d'abord on l’émet, les déchets encore plus, parce que ce sont ces déchets qui vont devenir notre nouvelle matière première. Pour quoi faire ? Pour faire des nouveaux plastiques qui vont s'autodétruire après usage, quand on l’aura programmé, et puis aussi pour recycler, par exemple recycler des bouteilles pour refaire des bouteilles, ou encore utiliser cette manne de déchets avec peut-être aussi les déchets agricoles pour faire des biopolymères compétitifs face aux produits fossiles.

Web TV www.labourseetlavie.com : Oui, l'enjeu aujourd'hui c'est cela, c'est qu'effectivement ils sont faits principalement à base de pétrole, et donc il faut trouver forcément d'autres solutions si on ne veut pas rester avec ce problème mondial ?

Jean-Claude Lumaret, Directeur général de Carbios : Exactement, mon expérience dans ce monde-là me fait dire que Carbios va proposer une voie ou propose une voie très originale pour accélérer le développement de ces fameux biopolymères, pour les rendre surtout compétitif par rapport aux polymères fossiles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire