samedi 31 mai 2014

AgroGeneration opérateur agricole en Ukraine publie une perte massive en douce

par Didier Testot


Le groupe AgroGeneration (5ème opérateur agricole en Ukraine) avait décalé la publication de ses comptes en étant plutôt optimiste à l'éqoque de cette annonce. 

Finalement la perte nette est finalement de 22,6 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 53,7 millions d'euros. Une communication financière un Vendredi de l'Ascension, pour faire le minimum de bruit sans doute (communiqué AgroGeneration)



AgroGeneration a depuis plusieurs mois changé de mains dans son rapprochement avec Harmelia finalisé le 11 octobre 2013. Et Konkur Investments Limited, contrôlée par le fonds d'investissement international SigmaBleyzer, était devenu à cette occasion l'actionnaire majoritaire d'AgroGeneration à hauteur de 62%. Gravitation et GreenAlliance, contrôlées par Charles Beigbeder et Alain Mallart (qui restent administrateurs du Groupe) détenaient eux à l'issue de l'opération, 11,2% de la société, le solde étant réparti entre les actionnaires institutionnels historiques et le public.

À propos d'Harmelia, ses terres agricoles sont situées plutôt dans l'Est de l'Ukraine !

Charles Beigbeder dont les boursiers savent par expérience (Self Trade, Poweo, ...) qu'il vaut mieux rester à l'écart de ses activités cotées car seul lui sort au bon moment, seront une nouvelle fois convaincu que c'est la bonne méthode.

Ceux qui ont encore des titres AgroGeneration peuvent contempler ce graphique en se disant, si j'avais su !
(SOURCE BOURSORAMA.COM) 

La justification des pertes est selon la société due à trois éléments :  "l'impact majeur de la forte baisse des prix des matières agricoles sur la marge brute, et ce malgré une production annuelle en ligne avec les attentes à 471 000 tonnes (dont 440 000 tonnes en Ukraine) ; des charges non récurrentes liées aux coûts spécifiques de la fusion ; les effets de l'harmonisation des principes comptables ;"

Et du côté des perspectives 2014 "
La visibilité sur la bonne tenue des opérations sur l'exercice 2014 reste liée à l'évolution rapide du contexte en Ukraine. Avec les élections passées et un nouveau dirigeant élu, le climat semble plus optimiste même si le retour à la normale prendra encore du temps."

Il y a quelques années AgroGeneration présentait la diversification en Argentine comme un moyen d'équilibrer le portefeuille agricole de l'entreprise. Depuis, le groupe a revu sa copie !

Lever des fonds en Bourse, sur un projet porteur (agricole, Ukraine), c'était une idée vendeuse, lever encore plus d'argent, fusionner avec un groupe , cela ressemble à du déjà vu.

La French Touch sans doute !

Le site AgroGeneration est actuellement en refonte, c'est la stratégie de l'entreprise toute entière qui est aujourd'hui sujet à interrogations pour les actionnaires individuels. La société est cotée sur Alternext (http://www.labourseetlavie.com/recherche.html?q=agrogeneration)



Lien : vidéo après l'opération financière d'augmentation de capital en juillet 2012 : http://www.labourseetlavie.com/videos/entreprises-strategie-et-resultats/charles-vilgrain-president-du-directoire-agrogeneration,954.html

jeudi 29 mai 2014

Etienne Auriau DAf de Laurent-Perrier "Le marché du champagne commence à se stabiliser" (Podcast)





dimanche 25 mai 2014

TV Bourse : Christian Jimenez Président Diamant Bleu Gestion (extrait vidéo)



par Didier Testot



Réponse de Christian Jimenez Président de Diamant Bleu Gestion sur la Chine, le Japon et quid des investisseurs qui découvriraient aujourd'hui les marchés actions, est-ce possible d'investir en 2014 ?

mercredi 21 mai 2014

Podcast Economie - Marchés : Julien-Pierre Nouen Economiste - Stratégiste Lazard Frères Gestion





Podcast Economie : Interview Pierre Sabatier Co-fondateur PrimeView





Podcast Economie - Perspectives : Interview Philippe Waechter Chef économiste Natixis AM





Européennes 2014 : Quand la "Manif pour Tous" fait la campagne de "Nous Citoyens" dans le Sud Est, des militants s'interrogent

par Didier Testot

En 2013 et en 2014, un nouveau mouvement politique est venu s'installer dans le paysage médiatique français avec une grande facilité, il s'agit de "Nous Citoyens", fondé par Denis Payre, ancien dirigeant de Business Object,
Ce n'est pas la première fois que d'anciens dirigeants ou des dirigeants toujours en place s'essayent à l'exercice politique, mais il faut dire qu'aucun d'entre eux n'a vraiment percé.
Le planning médiatique de "Nous Citoyens" est à cet égard déjà plutôt réussi.
Cela peut aussi apparaître comme une nouvelle offre politique, donc, c'est bon pour la démocratie !

Dans le passé, Nicolas Miguet candidat à l'élection présidentielle, éditeur de revues boursières, connu d'abord pour le dossier Eurotunnel, puis pour avoir été sanctionné à plusieurs reprises par l'Autorité des Marchés Financiers, même si ses affiches se retrouvent dans toute la France. Tous les jours ou presque, je reçois des mails de Guillaume Cairou, Président du Club des Entrepreneurs, fondateur de Didaxis, qui ne manque pas de commenter la politique économique du Gouvernement. Autre intervenant dans ma boite aux lettres, Rafik Smati ("Chef d'entreprise engagé dans la vie publique").

Si l'on peut trouver cela salutaire donc pour la démocratie que la société civile y compris avec les chefs d'entreprise, donne son avis et participe aux débats publics, fort est de constater que diriger une entreprise ne donne pas forcément les clés d'un succès électoral.

Denis Payre, je ne le connais pas, mais je me souviens bien de l'histoire de son entreprise, Business Objects, éditeur de logiciels, vendue à l'Allemand SAP en 2007, exilé fiscal donc, à cause de la droite (Gouvernement Juppé), ce n'est pas le moindre des paradoxes.
C'est lui qui revient pour son pays dit-il, et a lancé avec un savoir-faire évident son mouvement politique, "Nous Citoyens", face au "Moi Président" de François Hollande, et après les municipales, c'est donc les Européennes qui lui valent d'écumer les plateaux TV.

Avec un discours qui tape sur la droite comme sur la gauche, il est, il faut le dire, dans l'air du temps.






Quel rapport entre "Nous Citoyens" et des représentants de la Manif Pour Tous" ?

C'est pour cela que je regardais avec intérêt son parcours médiatique, quand j'ai eu l'occasion de découvrir la réalité de la campagne des Européennes qu'il organise dans le Sud-Est de la France.

"Nous Citoyens" ne serait pas le mouvement apolitique qu'il prétend être, et les déclarations de ses candidats aux européennes loin de la réalité vécue par des militants sur le terrain dans le Sud-Est de la France en tout cas, à Marseille ou à Nice.

Quelle ne fût donc pas ma surprise de voir effectivement le nom de Christine Dubrule l'une des responsables de la "Manif pour Tous", sympathisante du mouvement  Alliance Vita (Article du Point), mouvement qui s'est illustré récemment au Lycée Gerson,  être au coeur de la campagne de "Nous Citoyens" dans le Sud Est !

Même si elle n'est pas la "Directrice de la campagne" de la liste "Nous Citoyens Sud Est", elle est selon les mots de la Directrice répondant aux questions de militants qui ne comprenaient pas cette présence des "Européens Solidaire", et c'est elle qui  "coordonne la campagne pour la région PACA" !

Donc une représentante de la "Manif pour Tous" coordonne la campagne de "Nous Citoyens", au point même de proposer ses services aux membres pour contacter les journalistes, sa liste presse doit être étoffée il est vrai par son action militante de 2013.

Comment Denis Payre, dirigeant d'entreprise avisé, qui connaît le prix de la transparence, avait pu cacher cela à ses militants et aux Français qui l'écoutent dans les medias et à qui il va demander d'aller voter pour ses listes  ce week-end ? 

Un mouvement apolitique tiens donc, une bonne blague !

Que son mouvement prenne quelques voix à la droite et au centre, ce serait logique, mais qu'il s'appuie sur des organisatrices de la "Manif Pour Tous" pour son mouvement ressemble davantage à une escroquerie intellectuelle. C'est ce que pensent des militants de "Nous Citoyens" que j'ai pu interroger.

À aucun moment depuis le début de sa campagne des Européennes, Denis Payre n'a d'ailleurs évoqué les questions familiales dans ses nombreux passages dans les medias. Comme une stratégie d'évitement pour ne pas être pris en défaut ! La période ne serait pas opportune pour traiter ce type de sujets aurait-il fait savoir à Nice, auprès de ses militants qui ont questionné leurs responsables régionaux.

C'est ce qui a choqué des militants : Fini l'apolitisme, voici des convictions cachées qui apparaissent au grand jour. Des militants ont même démissionné du mouvement "Nous Citoyens" se sentant trahis, trompés sur le vrai visage de ce nouveau mouvement d'un dirigeant d'entreprise.
Des "catholiques conservateurs" dans l'équipe Marseillaise, soit, on est loin du "ni droite ni gauche" mais que cache cette présence sur les questions de sociétés, et surtout à quel moment Denis Payre comptait en parler ? Après les élections ?

Un militant relève ce commentaire de la responsable de Nous Citoyens Sud Est qui leur explique :   "Christine (NDA Dubrule) est d'une aide incroyable dans le bon déroulé de la campagne, qu'elle fait au nom de l'équipe de campagne"

Des proches de Christine Dubrule enfoncent le clou dans leurs messages aux équipes locales de Nous Citoyens qui s'inquiètent de la tournure de la campagne : "Nous avons commencé à réfléchir à une proposition sociétale ... Humanisme et société. Cette proposition est remontée à Paris pour un premier échange, et nous comptons élargir la réflexion...à tous les départements de PACA."

Il s'agit donc bien de comment dit-on déjà de prosélytisme c'est bien le mot non ?

Je pose ici la question à Denis Payre :  que vient faire Christine Dubrule et ceux qui lui sont proches chez "Nous Citoyens" et dans l'organisation de votre campagne dans le Sud-Est ? 

Où est l'apolitisme revendiqué de votre mouvement à longueur de Tweets et d'interviews TV ?

Cher Denis Payre, Vous vous souvenez sans doute des documents de référence des sociétés cotées en Bourse, dans vos documents de campagne, jusqu'à aujourd'hui, rien n'indique le rôle joué par Christine Dubrule dans votre campagne de la région PACA. Pourtant elle est au centre de votre dispositif.
  
Des militants qui s'étonnent encore de la réponse des responsables de "Nous Citoyens" qui leur disent que "Christine Dubrule ne fera pas état de ses opinions personnelles" !  

Une plaisanterie de mauvais goût,  car tout le monde les connaît depuis 2013 ses engagements !

Décidément, en voulant renouveler le genre et les idées de la classe politique française, les dirigeants d'entreprises n'ont pas à ce jour été très convaincant et "Nous Citoyens" belle marque en soi, créé par Denis Payre vient de se fourvoyer dans le mensonge !

Tous les militants du Sud-Est ne sont pas prêt à se laisser abuser par ce que certains voient comme une "infiltration politique", largement tolérée par la direction du mouvement.

Je connais bien les dirigeants d'entreprise, j'attends encore celui qui fort de son expérience, ne fera pas les mêmes erreurs ou "oublis" des politiques, qu'ils dénoncent sur les plateaux de TV !

Pour moi ce ne sera pas Denis Payre.



A propos d'Alliance Vita, les articles des confrères à ce sujet : 

Liens :

Le Point: http://www.lepoint.fr/societe/mariage-gay-le-baiser-qui-les-a-rendues-celebres-17-03-2013-1641050_23.php

Elle: http://www.elle.fr/Societe/News/Photo-du-baiser-de-Marseille-bientot-un-documentaire-2406368

Alliance vita: http://fr.wikipedia.org/wiki/Alliance_VITA

Alliance vita a fait l'objet d'une polémique lors d'une intervention dans un collège en région parisienne:
lien : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/04/17/01016-20140417ARTFIG00093-soupcons-de-derives-integristes-au-lycee-gerson-alliance-vita-se-defend.php

Autres enquêtes sur Alliance Vita :
http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/02/25/les-anti-ivg-pratiquent-la-desinformation-sur-le-web_1838677_823448.html?
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/09/27/01016-20130927ARTFIG00518-la-riposte-du-gouvernement-contre-les-sites-d-associations-anti-ivg.php?pagination=13
http://blogs.afp.com/makingof/?post/2013/02/08/Plong%C3%A9e-dans-les-nouvelles-m%C3%A9thodes-des-anti-avortement#.USt-4jCEx8F




dimanche 11 mai 2014

Interview Dominique Henri Pdg Heurtey Petrochem (Podcast)





vendredi 2 mai 2014

Alstom : Chapeau, le Pdg Patrick Kron aura sa retraite avec GE ou Siemens

par Didier Testot.
Tout le monde le sait, Alstom sans l'aide de l'Etat aurait déjà été démantelé ou aurait demandé une nouvelle aide.
Le Pdg actuel Patrick Kron peu connu du grand public, lorsqu'il est nommé à la tête d'Alstom vit son heure de gloire, lui qui venait d'une société moyenne Imerys, dans les spécialités minérales pour l'industrie. Alstom, le poste de sa vie sans doute.
Mais la crise de 2008 violente, remet en cause le business model d'Alstom gourmand en capitaux, qui ne peut tenir dans un contexte de rareté du crédit et de chute des commandes. Si personne ne pouvait prédire la crise, il y aurait dû y avoir des signaux chez Alstom.
Comment se fait-il que des entreprises de plus petites tailles mais internationales aient senti que le pire allait arriver et qu'il fallait s'y préparer. Je pense dans le domaine des équipementiers automobiles à une société Plastic Omnium qui avait senti cette crise mondiale et réduit les coûts rapidement puis investi pour se redéployer rapidement.
Alstom il est vrai a déjà une histoire longue et il n'est pas facile avec des groupes industriels (transport, énergie...) de remettre à plat des organisations héritées du passé.
Mais c'était pourtant ce qu'il aurait fallu faire pour trouver les moyens de ne pas être contraint et forcé de baisser les bras.

Le Patrick Kron d'Imerys n'aura pas été un pdg convaincant chez Alstom, entreprise fort d'un savoir-faire historique et de grandes réussites (TGV, Tram, ..éolien...) avec un chiffre d'affaires de plus de 20,3 milliards une présence dans plus de 100 pays et 93.000 salariés !
Car il faut le dire quel que soit la communication des uns et des autres, se vendre à GE ou à Siemens, signe la fin de l'Histoire, avec un grand H d'Alstom, même si toutes les précautions sont prises, les mots choisis, les deux conglomérats voués aux gémonies par les analystes financiers sont bien en train de faire leur marché sur le quasi "pure player" qui ne peut pas, lorsque ses activités ralentissent, tenir la distance !
Et ceux qui avant Patrick Kron ont construit l'Alstom d'aujourd'hui l'avaient déjà affaibli !

Dans la crise et la redistribution mondiale des cartes qui se passe sous nos yeux, celui qui gagne à la fin est toujours celui qui a du cash et pas forcément celui qui a les meilleurs produits comme le TGV !

Patrick Kron estime désormais que laisser Alstom seul serait dangereux ! C'est dès le début qu'il fallait penser cela  et en tirer les conséquences ! Car aujourd'hui Alstom n'est plus en position de force !

L'attitude des pouvoirs publics est-elle aussi hasardeuse, car depuis 2012, ce dossier vu la taille du groupe Alstom, aurait du être en vigilance à Bercy, pour penser à l'avenir. La crédibilité des propositions et/ou des suggestions sont à ce jour pas fameuses. Nous verrons ce qu'il en sortira.

Reste qu'au cours des trois dernières années, le Pdg d'Alstom, a connu lui une progression assez sensible de sa rémunération pas vraiment en rapport avec la situation d' Alstom !

Article publié par Le Monde (http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/04/30/patrick-kron-laisser-alstom-seul-serait-risque-et-dangereux_4409494_3234.html)


Document de Référence 2013 Alstom
Est-ce justifié ? Au regard des recommandations AFEP MEDEF, il sera facile de dire oui tout est "clean" , au regard de l'évolution du groupe, c'est plus contestable !


(Engagements de retraites pris par Alstom en faveur de Patrick Kron)


De même que la question de la retraite chapeau (déjà 8,425 millions d'euros d'engagements pris par Alstom), incluant les indemnités de départ à la retraite. Sans compter les stocks-options et autres "actions de performance", quel joli nom, c'est vrai mais quelle performance de se retrouver la proie des loups !


Dans le contexte de crise vécue par nombre de salariés, le "Je gagne à tous les coups quoi qu'il arrive" passe mal et conduit à la désespérance de ce pays qui a tant d'énergies, mais qui a choisi de les détruire à petits feux. 
Quant au Gouvernement, qu'il enregistre une bonne fois pour toutes, les entreprises ont besoin de cash, dans ce nouveau monde incertain, écoutez ce que disent les dirigeants, ils disent tous, c'est comme ça maintenant l'économie, nos marchés sont volatiles, il faut s'adapter, aidez-les en faisant en sorte qu'ils soient vraiment compétitifs par rapport à leurs compétiteurs Américains ou Allemands ! 
Les entreprises françaises doivent être rentables, suffisamment pour investir et se battre à armes égales dans la compétition mondiale qui continue et qui avec la crise montre toutes nos faiblesses ! Alstom il fallait s'y intéresser plus tôt.

Oui 

Au lieu de me creuser la tête, j'ai creusé la dette


[Clip] Alain Souchon - Parachute Doré par Rasoukine62