vendredi 2 mai 2014

Alstom : Chapeau, le Pdg Patrick Kron aura sa retraite avec GE ou Siemens

par Didier Testot.
Tout le monde le sait, Alstom sans l'aide de l'Etat aurait déjà été démantelé ou aurait demandé une nouvelle aide.
Le Pdg actuel Patrick Kron peu connu du grand public, lorsqu'il est nommé à la tête d'Alstom vit son heure de gloire, lui qui venait d'une société moyenne Imerys, dans les spécialités minérales pour l'industrie. Alstom, le poste de sa vie sans doute.
Mais la crise de 2008 violente, remet en cause le business model d'Alstom gourmand en capitaux, qui ne peut tenir dans un contexte de rareté du crédit et de chute des commandes. Si personne ne pouvait prédire la crise, il y aurait dû y avoir des signaux chez Alstom.
Comment se fait-il que des entreprises de plus petites tailles mais internationales aient senti que le pire allait arriver et qu'il fallait s'y préparer. Je pense dans le domaine des équipementiers automobiles à une société Plastic Omnium qui avait senti cette crise mondiale et réduit les coûts rapidement puis investi pour se redéployer rapidement.
Alstom il est vrai a déjà une histoire longue et il n'est pas facile avec des groupes industriels (transport, énergie...) de remettre à plat des organisations héritées du passé.
Mais c'était pourtant ce qu'il aurait fallu faire pour trouver les moyens de ne pas être contraint et forcé de baisser les bras.

Le Patrick Kron d'Imerys n'aura pas été un pdg convaincant chez Alstom, entreprise fort d'un savoir-faire historique et de grandes réussites (TGV, Tram, ..éolien...) avec un chiffre d'affaires de plus de 20,3 milliards une présence dans plus de 100 pays et 93.000 salariés !
Car il faut le dire quel que soit la communication des uns et des autres, se vendre à GE ou à Siemens, signe la fin de l'Histoire, avec un grand H d'Alstom, même si toutes les précautions sont prises, les mots choisis, les deux conglomérats voués aux gémonies par les analystes financiers sont bien en train de faire leur marché sur le quasi "pure player" qui ne peut pas, lorsque ses activités ralentissent, tenir la distance !
Et ceux qui avant Patrick Kron ont construit l'Alstom d'aujourd'hui l'avaient déjà affaibli !

Dans la crise et la redistribution mondiale des cartes qui se passe sous nos yeux, celui qui gagne à la fin est toujours celui qui a du cash et pas forcément celui qui a les meilleurs produits comme le TGV !

Patrick Kron estime désormais que laisser Alstom seul serait dangereux ! C'est dès le début qu'il fallait penser cela  et en tirer les conséquences ! Car aujourd'hui Alstom n'est plus en position de force !

L'attitude des pouvoirs publics est-elle aussi hasardeuse, car depuis 2012, ce dossier vu la taille du groupe Alstom, aurait du être en vigilance à Bercy, pour penser à l'avenir. La crédibilité des propositions et/ou des suggestions sont à ce jour pas fameuses. Nous verrons ce qu'il en sortira.

Reste qu'au cours des trois dernières années, le Pdg d'Alstom, a connu lui une progression assez sensible de sa rémunération pas vraiment en rapport avec la situation d' Alstom !

Article publié par Le Monde (http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/04/30/patrick-kron-laisser-alstom-seul-serait-risque-et-dangereux_4409494_3234.html)


Document de Référence 2013 Alstom
Est-ce justifié ? Au regard des recommandations AFEP MEDEF, il sera facile de dire oui tout est "clean" , au regard de l'évolution du groupe, c'est plus contestable !


(Engagements de retraites pris par Alstom en faveur de Patrick Kron)


De même que la question de la retraite chapeau (déjà 8,425 millions d'euros d'engagements pris par Alstom), incluant les indemnités de départ à la retraite. Sans compter les stocks-options et autres "actions de performance", quel joli nom, c'est vrai mais quelle performance de se retrouver la proie des loups !


Dans le contexte de crise vécue par nombre de salariés, le "Je gagne à tous les coups quoi qu'il arrive" passe mal et conduit à la désespérance de ce pays qui a tant d'énergies, mais qui a choisi de les détruire à petits feux. 
Quant au Gouvernement, qu'il enregistre une bonne fois pour toutes, les entreprises ont besoin de cash, dans ce nouveau monde incertain, écoutez ce que disent les dirigeants, ils disent tous, c'est comme ça maintenant l'économie, nos marchés sont volatiles, il faut s'adapter, aidez-les en faisant en sorte qu'ils soient vraiment compétitifs par rapport à leurs compétiteurs Américains ou Allemands ! 
Les entreprises françaises doivent être rentables, suffisamment pour investir et se battre à armes égales dans la compétition mondiale qui continue et qui avec la crise montre toutes nos faiblesses ! Alstom il fallait s'y intéresser plus tôt.

Oui 

Au lieu de me creuser la tête, j'ai creusé la dette


[Clip] Alain Souchon - Parachute Doré par Rasoukine62



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire