jeudi 2 février 2012

Le luxe se porte bien, LVMH ne connait pas la crise

par Didier Testot
De retour de la conférence de présentation des résultats annuels 2011 de LVMH, où je devais interviewer le pdg du groupe Bernard Arnault, nous en reparlerons à l'occasion, voici finalement quelques extraits de la conférence qui montrent que le groupe se porte bien, la croissance de toutes les activités est effectif en 2011. Bernard Arnault le pdg de LVMH a indiqué que le mois de janvier était également sur la même tendance.



Autre sujet abordé forcément, les questions sur la stratégie du groupe, si dans l'extrait ci-dessus, Bernard Arnault, Pdg de LVMH, évoque Bulgari, comme la "dernière grande marque" qu'il a pu acheter, laissant entendre qu'il n'y en avait plus, et du coup répond sur le sujet de sa position sur la participation dans Hermes. Une participation "amicale" selon lui.



Autre sujet évoqué, le dossier de reprise Lejaby par un fournisseur de Louis Vuitton, créer de l'emploi en France, Bernard Arnault en est fier, malgré selon lui des commentaires qu'ils jugent déplacés sur ce sujet. Sa réponse avec ses convictions et une pic à l'égard des medias, de la gauche et de la droite.



Un secteur du luxe très en forme en ce début d'année 2012. Est-ce vraiment paradoxal ? La crise économique et financière est exceptionnelle et historique, mais pour certains patrimoines déjà constitués ne modifie en rien leur puissance de feu.
Reste que dans le pire de la crise, en 2009, certains avaient changé leur comportement, n'hésitant pas à faire quelque économies y compris au plus haut niveau, ce qui pouvait se concrétiser par un yacht au large de la Corse, restant en mer plutôt que payant une taxe portuaire !  Trois ans après, la croissance mondiale étant toujours là, les comportements ont donc changé, au bénéfice de groupes de luxe comme LVMH, qui avec sa marque Louis Vuitton est en mesure de créer des listes d'attente pour certains produits exclusifs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire